Doctorat : abandon de thèse / démission contrat de travail UP

Doctorat : abandon de thèse / démission contrat de travail UP

Abandon de thèse / démission de contrat de travail UP

Je souhaite arrêter définitivement ma thèse, que dois-je faire ?

Avant de prendre la décision d’arrêter votre travail de thèse, nous vous conseillons d’en parler avec votre école doctorale : n’hésitez pas à solliciter un rendez-vous avec le directeur ou la directrice de l’ED. En effet, selon les difficultés que vous rencontrez, diverses solutions peuvent être envisagées.

Si vous souhaitez interrompre définitivement votre thèse, vous devez transmettre le formulaire d’abandon de thèse à votre école doctorale, dûment complété et signé de votre directeur/directrice de thèse.

–> formulaire téléchargeable ici : https://doctorat.u-paris.fr/up_abandonthese/

Je souhaite faire un abandon de thèse, et j’ai un contrat de travail de l’université

Si vous avez un contrat de travail, vous devez dans le même temps informer l’administration et le service des Ressources Humaines (RH) en charge de votre contrat de travail de votre intention de démissionner.

–> Relisez votre contrat, et contactez votre gestionnaire RH afin de connaître les délais de préavis, et les modalités précises.

Si vous avez obtenu une mission doctorale (mission d’enseignement ou hors enseignement), vous devez informer également l’établissement dans lequel vous effectuez ce service complémentaire.

Je souhaite démissionner de mon contrat sans abandonner ma thèse

Dans certains cas, la rupture du contrat de travail est souhaitée par le·la doctorant·e, mais sans abandon de thèse (= le·la doctorant·e souhaite soutenir sa thèse dans les quelques semaines ou mois qui suivent la rupture du contrat). Par exemple pour les doctorant·e·s ayant un contrat d’ATER débutant au 1er septembre alors que leur contrat se termine au 30 septembre, et la thèse est prévue avant la fin décembre : il s’agit alors uniquement d’une démission de contrat.

–> Dans le courrier de démission du contrat, le·la doctorant·e doit impérativement indiquer  s’il·elle choisit également d’abandonner définitivement sa thèse.